FAQ

An FAQ is a list of frequently asked questions and answers on a particular topic.

1. Qu'est-ce que le Swiss Climate Challenge?

Le Swiss Climate Challenge met à disposition un outil simple qui permet de tracer, de comparer et d’améliorer son comportement de mobilité ainsi que l’empreinte carbone afférente.

 

Le Swiss Climate Challenge est une initiative de SuisseEnergie, Engagement Migros, South Pole (avec expertise dans le domaine de la protection du climat) et Swisscom. Le Swiss Climate Challenge est programmé par la filiale de Swisscom NGTI qui est chargée en outre de l’analyse des résultats. Le Swiss Climate Challenge est par ailleurs soutenu par le partenaire de suivi Motion Tag dont le siège est à Potsdam en Allemagne. Ringier et Bluewin sont les partenaires médias. 



2. Quel est l’objectif du Swiss Climate Challenge?

La mobilité est (source: (inventaires des gaz à effet de serre OFEV et étude microrecensement de l’OFS) responsable de près de 50% des émissions individuelles de CO2 engendrées par les personnes vivant en Suisse. Elle prend en compte le trafic aérien et les déplacements à l’étranger, qui constituent à leur tour une bonne moitié des émissions dues à la mobilité. Le Swiss Climate Challenge est une initiative qui s’appuie sur ces faits. Il tend, par la motivation, à inciter entreprises et particuliers à réduire leurs émissions de CO2 associées à la mobilité.

3. De quoi le Swiss Climate Challenge est-il fait?

Le Swiss Climate Challenge est une initiative de Swisscom, Engagement Migros et Southpole, avec le soutien d'Energie Suisse.C’est la filiale de Swisscom NGTI qui se charge de la programmation du Swiss Climate Challenge. Le Swiss Climate Challenge bénéfice du soutien de MOTIONTAG, société basée à Potsdam en Allemagne. Cette entreprise technologique est pionnière dans le domaine du traçage de la mobilité. Ringier et Bluewin constituent des partenaires médias privilégiés, mais des sociétés, des écoles, conventions ou OGN peuvent également faire office de partenaires du Swiss Climate Challenge.

4. Quelle est la plus-value de ce tool?

Une fois l’opt-in donné par l’utilisateur, l’outil, qui peut être installé sous forme d’app, trace le comportement de mobilité de l’utilisateur sur la base des données de localisation et de déplacement qu’un téléphone mobile enregistre automatiquement. Cela permet de déterminer comment la personne se déplace.

5. Avec quelles apps est-il possible d’utiliser le Swiss Climate Challenge?

Le Swiss Climate Challenge peut être intégré à n’importe quelle app. Il est mis à la disposition de toutes les entreprises, conventions, organisations ou écoles qui en manifestent l’intérêt et qui souhaitent motiver respectivement leurs clients, collaborateurs, membres ou élèves à adopter une mobilité respectueuse du climat. Il est toutefois nécessaire de disposer d’une application à laquelle de nombreux utilisateurs ont recours et dans laquelle le Swiss Climate Challenge peut être intégré, et aussi d’avoir l’intention de dialoguer avec ses utilisatrices et utilisateurs afin de mener de concert une action au profit de la protection du climat.

6. Le Swiss Climate Challenge est-il également disponible pour d’autres entreprises, conventions ou organisations?

Le Swiss Climate Challenge a été lancé pour motiver un nombre de personnes le plus large possible à adopter très facilement une mobilité climatophile. La multiplication d’une large diffusion par les entreprises, conventions, écoles, OGN et autres organisations grâce aux applications est explicitement souhaitée. L’app «embarquée» du Swiss Climate Challenge est proposée à un prix économique.

7. Quels types de données sont collectés pour le Swiss Climate Challenge?

L’outil s’appuie essentiellement sur les données de localisation et de déplacement individuelles collectées sur le téléphone mobile. Les données de localisation décrivent la position de l’utilisateur et sont nécessaires pour comparer les données GPS avec les données géographiques (ce qu’on appelle le «geomatching») afin de déterminer au final les trajets parcourus. Les données de déplacement décrivent le profil de déplacement (par exemple modèle d’accélération) et sont nécessaires pour déterminer le type de moyen de transport.



8. Comment et où mes données sont-elles stockées et protégées?

Il convient de distinguer les données et traitements suivants: 

·   Données d’enregistrement: Les utilisateurs s’enregistrent avec leur numéro de téléphone portable. Ce dernier est utilisé pour garantir la ré-identification de l’utilisateur lors de l’utilisation de l’app.

·   Données de localisation et de déplacement: Ces données de mobilité sont saisies une fois que l’utilisateur est enregistré et a donné son accord (Opt-In) pour l’accès à ses données de localisation et de déplacement. Elles sont enregistrées pour chaque utilisateur sous un pseudonyme sur les serveurs de la société MotionTag. Les données de localisation et de déplacement constituent la base pour que MotionTag puisse convertir les déclarations sur le comportement de mobilité sous forme d’émissions de CO2. Seules la société MotionTag et Swisscom ont accès aux données pseudonymisées.  


·   Données relatives au climat et données de contact: Les émissions de CO2, les distances parcourues par moyen de transport et l’influence sur la température de la planète sont calculées à partir des données de mobilité pseudonymisées calculées par Motion Tag et enregistrées dans l’app sur le téléphone mobile de l’utilisateur concerné. Ces données relatives au climat sont en outre enregistrées temporairement et analysées par NGTI.

 

Les données relatives au climat peuvent également être publiées par l’utilisateur pour qu’il puisse les comparer avec d’autres participants et donner ainsi une incitation supplémentaire pour la protection du climat. Pour chaque contact dans la liste de contacts, les numéros de téléphone portable et un numéro d’identification sont chargés dans l’App Cloud de Swisscom et enregistrés de manière pseudonymisée. Ceci est nécessaire pour permettre la comparaison avec d’autres participants. L’utilisateur peut décider lui-même s’il souhaite partager ses données relatives au climat avec d’autres utilisateurs dans sa liste de contacts.

 

·   Données agrégées pour d’autres utilisations: Sur la base de données agrégées (c’est-à-dire des ensembles de données basés sur au moins 20 personnes) du Swiss Climate Challenge, Swisscom, en collaboration avec l’EPFL ou l’ETH Zurich ou Motion Tag, est autorisée à élaborer des analyses afin de développer des solutions pour la mobilité et les villes respectueuses du climat. Ce faisant, seuls les résultats qui en ressortent sont transmis à des tiers tels que les Cités de l’énergie de Suisse, en aucun cas des données personnelles ne sont transmises. Les données sont rendues entièrement anonymes par cette agrégation. Il n’est aucunement possible de tracer les personnes. Il est également interdit d’utiliser ces données à des fins publicitaires. 

Toute autre utilisation est exclue. 


10. Qui a accès aux données pseudonymisées?

Que sont des données agrégées?

Les données agrégées sont des enregistrements de données qui ne sont pas traçables de sorte à remonter à une seule personne. Cette méthode est mise en œuvre en fusionnant plusieurs (dans le cas présent au moins 20) personnes, de sorte que seule la valeur du groupe reste reconnaissable. Contrairement aux données de localisation et de déplacement pseudonymisées, ces données agrégées ne permettent plus de tirer des conclusions sur la localisation d’une personne. Dans le cadre du Swiss Climate Challenge, les enregistrements de données agrégés ne sont utilisés que pour des solutions développées par des universités sélectionnées ou Motion Tag, dans le cadre du développement d’une mobilité efficace et de la protection du climat des communes et des villes.

11. Comment puis-je bloquer l’utilisation de mes données malgré un consentement initial?

L’utilisateur peut se désinscrire à tout moment du Swiss Climate Challenge. Dès lors, plus aucunes données de mobilité ne seront collectées dans l’app. Les utilisateurs conservent en outre la possibilité d’activer ou de désactiver à tout moment les fonctions de géolocalisation et de données de déplacement et d’activités physiques dans les paramètres de leur téléphone mobile.  
Si toutefois des données déjà collectées doivent être supprimées immédiatement, il est possible de s’adresser à info@swissclimatechallenge.ch.

12. Pour combien de temps mes données sont-elles enregistrées?

L’utilisateur peut se désinscrire à tout moment du Swiss Climate Challenge. Dès lors, plus aucune donnée de mobilité ne sera collectée dans l’app. Les données pseudonymisées de mobilité et les données calculées relatives au climat sont enregistrées sur les serveurs tant que l’opération du Swiss Climate Challenge perdure. Dès qu’un utilisateur se désinscrit du Swiss Climate Challenge, plus aucune donnée n’est collectée. Si les données doivent tout de même être supprimées immédiatement, il est possible de s’adresser à Auskunft.Datenschutz@swisscom.com.


13. Comment mes émissions de CO2 et leurs effets sur le climat sont-elles calculées?

Les émissions de CO2 sont calculées sur la base des trajets effectivement parcourues par chaque moyen de transport. On recourt pour ce faire aux facteurs d’émissions de CO2 de Mobitool et à l’étude sur le «Bilan des gaz à effet de serre de l’e-mobilité» de l’institut Fraunhofer de février 2019.

L’empreinte carbone est estimée à partir du comportement de mobilité saisi et des émissions de CO2 de mobilité correspondantes. L’échelle de température montre la moyenne du réchauffement climatique global potentiel d’ici la fin du siècle dans le cas où le comportement de mobilité de toutes les personnes sur Terre était similaire à celui de l’utilisateur.  

Les émissions de CO2 retenues dans le Swiss Climate Challenge ne se composent pas seulement des émissions directes générées par les moyens de transport, mais elles tiennent également compte de l’énergie grise: autrement dit, elles incorporent aussi la fabrication et l’élimination du véhicule, la production de l’énergie nécessaire au fonctionnement du véhicule, l’aménagement des routes et des voies, et l’entretien du véhicule. 

14. Pour quelle raison le thermomètre indique-t-il 1,5°C même si je ne génère pas de CO2?

Lors des accords de Paris, tous les pays ont convenu de viser une moyenne de réchauffement climatique largement inférieure à 2°, et de préférence limitée à 1,5°C. Un réchauffement plus important entraînerait des évènements climatiques et des répercussions extrêmes pour la société et l’économie.

Le niveau de 1,5°C est d’ores et déjà atteint du fait des émissions actuellement produites. Autrement dit, il faut renoncer à tout supplément d’émissions de CO2 si l’on veut maintenir le seuil de 1,5°C. C’est la raison pour laquelle le point de départ sur le thermomètre est fixé à 1,5°C. La température visée s’élève à 1,75 degré, ce qui est encore en deçà des 2 degrés et autorise un certain niveau d’émissions de CO2 dans le domaine de la mobilité.

15. Quelle est la précision des classifications de ma mobilité sur l’app?

À ce jour, la précision de la classification de la mobilité est de plus de 90%.  

L’app est cependant plus précise dans les zones urbains qu’à la campagne. Cela s’explique par une plus faible densité d’antennes dans les territoires ruraux, équipements qui sont utilisés en zone urbaine pour établir une localisation approximative, ensuite affinée via GPS. De plus, les téléphones mobiles ne peuvent recevoir les données des satellites dès lors que la réception depuis le satellite est interrompue par exemple par une montagne.

Il est possible de corriger manuellement les informations si un moyen de transport ne s’affiche pas correctement. Des erreurs dans le traçage peuvent se produire en dépit des améliorations constantes, mais peuvent être corrigées manuellement sur l’app. Le système ne cesse ainsi d’évoluer et de s’améliorer.

16. Comment l’application sait-elle si je me déplace à pieds, à vélo, en train, en avion, en bus ou en voiture?

La société Motion Tag cherche à réaliser des analyses intelligentes de localisation et à s’améliorer en continu. Les données de localisation permettent de définir le parcours effectué pendant le temps associé. Les valeurs empiriques démontrent par exemple qu’à la vitesse de 100 km/h, les utilisateurs se sont déplacés en voiture ou en train. Par ailleurs, les données de déplacement et d’activités physiques sont prises en compte dans la mesure où elles servent d’interprétation à des motifs de mobilité. On distinguera entre le bus et la voiture dans la mesure où le bus suspend son trajet aux arrêts alors qu’une voiture circule généralement de manière continue. De plus, le réseau de trafic considéré est celui des transports publics. Ainsi, dès lors qu’une voiture s’éloigne de l’itinéraire des transports publics, le choix s’orientera vers la voiture.

17. Quelle est l’intensité de sollicitation de la batterie lors du traçage?

Le traçage est optimisé en énergie, de sorte que la batterie du téléphone portable n’est que peu sollicitée. Il peut arriver que l’app absorbe par moment un peu plus d’énergie à la batterie, en cas de déplacements nombreux et de consultation fréquente des résultats.

18. Que faire quand l’app est lente?

Il est normal que le traçage affiche le trajet de manière légèrement différée. Il se peut donc que cela prenne quelques heures jusqu’à ce que les données soient mises à jour.

Dans le cas toutefois où l’app ne fonctionnerait pas, il convient de procéder comme suit:

  • Fermer l’app et la redémarrer
  • Fermer l’app également en arrière-plan et la redémarrer  
  • Se déconnecter du Swiss Climate Challenge et se reconnecter
  • Désactiver puis réactiver les données de localisation et de déplacement
  • Redémarrer le téléphone mobile
  • Réinstaller l’app
  • Signaler à: info@swissclimatechallenge.ch

Contact: info@swissclimatechallenge.ch

9. Comment mes données sont-elles collectées? Comment puis-je me désinscrire?

Avant toute utilisation de ces données de mobilité, il est obligatoire que l’utilisateur donne son consentement (Opt-In) et s’enregistre. Une fois l’utilisateur enregistré et l’opt-in activé, les données sur la mobilité sont collectées sur la base des données de localisation et de déplacement. L’outil interroge périodiquement les données de localisation sur le téléphone mobile afin de les rétroalimenter quand elles sont exploitées. 


Take me back